Un résumé d’articles anglais sur la nouvelle philosophie de Timo Schmitz : «le nouveau communisme constructiviste» en français [PDF] (2017)

Mots-clefs

, , , , , , , , ,

En 2015, Timo Schmitz a créé le nouveau communisme constructiviste, une idée philosophique, qui concerne la réflexion sur la société et ses valeurs. Finalement, un résumé bref sur sa philosophie est accessible en français.

TELECARGER ICI: Un résumé d’articles anglais sur le nouveau communisme constructiviste en français

Publicités

Mon recueil de poèmes: « Poèmes de la pègre »

Mots-clefs

, , , , , , , , ,

cover unterwelt.png

« Poèmes de la pègre » est une pièce de la poésie qui capture le lecteur dans un monde obscur de la nostalgie et du désir. Entre solitude et passion, l’amour immortelle et l’abîme émotionnel, soyez prêt pour une réflexion émotionnelle et une inspiration profonde. « Poèmes de la pègre » est un livre qui fait pensif, un livre qui veut toucher les cœurs, un livre romantique.

Où peux-j’achèter le livre?

Mon receuil de poèmes est un livre numérique. Vous pouvez le télécharger sur votre lecteur, portable ou ordinateur. Si vous le téléchargez sur votre ordinateur, vous avez besoin d’une programme qui supporte l’utilisation de ce fichier.

Details:

Timo Schmitz: Poèmes de la pègre
Langue: Français
Date de publication: Novembre 2016
Éditeur: epubli GmbH
ISBN: 9783741865992

Timo Schmitz, Miriam Lasfar et Rita El-Missbahi: « Tu comprendras lorsque tu seras plus grand » (2015)

Mots-clefs

, , , , , ,

Si tu connais la raison du plus fort,
Et jamais t’y soumettre,
Ou implorer justice ou plus de renfort,
Sans argent pour la faire disparaître.

Si tu te crois trompeur,
Alors que tu es trompé,
Si tu te fier aux apparences des moqueurs,
Sans sagesse. Tu craindras la témèrité

Mais tu comprendras, parce que tu es là,
Et quand que je suis seul, tu me donnes l’espoir,
Je ne veux pas te perdre, tu es mieux pour moi,
Jusqu’au jour ou tu me dis « au revoir ».

Si tu connais la raison de ma vie,
Et si tu comprends la nostalgie,
Je reste chez toi, nuit pour nuit,
Car je n’oublie pas notre souris.

Si tu peux être pure et avoir le sens de l’aventure,
Si tu sais saisir l’occasion certe pour nécessité,
Et si tu l as, dépasser les choses dures,
Sans te soucier ni des gens nide leur lâcheté.

Si tu peux partager ton affection,
Si tu sais la rendre luxe,
Mais n’en abuse pas car la vie n est pas une fiction,
Sans que l’exemple ne soit une dangereuse illusion.

Soit sincère avec moi, ma lumière proche,
Car dans mes rêves ce toi qui s’accroche,
Les nuits blanches restes, même que la timidité.
Comme je pratique la fidélité.

Un jour, tu comprendras lorsque tu seras plus grand,
Et tu remarques les sentiments de l’avant,
Et on rigole ensemble, et on soit prêt,
Et on sors en couple avec des lunettes.

C’est une poème en collaboration avec Miriam Lasfar et Rita El-Missbahi.
Tous les droits sont reservés.

Mon recueil de poèmes: „Treasure in my mind“

Mots-clefs

, , , , , ,

treasure-in-my-mind

J’ai publié mon deuxième recueil de poème en novembre 2013. Le deuxième recueil est – comme le premier – écrit en anglais. Et encore, le spectre de langage est plus grand. En premier, c’est la langue soi-même. Même que la plupart de poèmes est écrit en anglais, il y a quelques poèmes écrit en allemand (six poèmes), en français (deux poèmes), en chinois (quatre poèmes) et en luxembourgeois (trois poèmes + un texte philosophique), cependent tous ces poèmes contient une traduction en anglais aussi.

Dans ma région d’origine, on parle le luxembourgeois, mais dommagement, ce langue est évincé plus en plus par l’allemand. Notre langue n’est pas instruit à l’école ici en Allemagne et c’est pourquoi beacoup de jeunes n’est plus savent leur langue. Alors, j’éssaie de faire la publicité pour notre langue et de ce fait j’ai ajouté une version allemande pour donner l’éveil à mes lecteurs en Allemagne.

Le deuxième aspect, c’est la grande variété de poèmes et ses sujets. Quelques poèmes parlent du juillet, ainsi c’est un connexion avec mon premier livre. Mais peu après les poèmes de l’été se placent au devant. Ils parlent de la nostalgie (Tishina), du temps (The last twelve months), de la rencontre qui fait plaisir (Shared Time; Two Crazy Days), du désir et de la pérséverance (Everyday; Endless time), de la sépération temporelle (Two weeks), de l’amour vraie (Pure Love) et bien sûr de développer sa personnalité librement (Down next to the castle; Treasure in my mind; Young, wild and free). En outre, ils parlent des rêves de l’été (Pacific Dreams; Curaçao) et de l’imagination érotique (Rock my world; The best; Let’s do it!; My sweetest passion; Rainclouds over Wushan; Seducing Caribbean!). Ces poèmes pointes l’aspiration humaine d’être heureux et d’être ensemble avec quelqu’un et puis montre le désir d’une vie à deux. En plus, ils parlent d’un nouveaux départ (A special beginning). En contrast, le livre contient aussi des poèmes deséspéré qui parlent de la peur d’être seule (Love and despair; Hopeless veneration).

Le troisième aspect, ce sont les jeux de langage. Les jeux concernant la langue familière et des néologismes (All my thoughts belong to you), même que les jeux avec les langues étrangères et avec les proverbes (My forever one). Une bonne association est un proverbe qui vient de l’Italie. En italien, on parle de « cavoli riscaldati », ça veut dire « le chou réchauffé encore une fois » (ou « reheated cabbage » en anglais) quand on réessaie une rélation avec quelqu’un après la sépération. C’est-à-dire, on accepte la rélation encore une fois. Ce proverbe est facile à expliquer. Quand on mange le chou réchauffé on se remarque pourquoi on a arrêté du manger. Un autre exemple est le jeu avec les prénoms (The garden of my youth) parce que les prénoms disent plus que nous pensons.

Très interessant sont aussi les références aux poèmes orientals. Par exemple, le poème « Majestic Beauty » suive l’exemple de Khousrev et Chirin, un poème classique de Cheykhi. Le poème « Love and Despair » utilise le modèle de Leila et Majnoun, écrit par le poète Nizami Gencevi qui vient d’Azerbaïdjan, et aussi écrit par Fouzuli, un poète azerbaïdjanais qui vient d’aujourd’hui Iraq. Tous les deux versions sont très connu.

Un mélange classique et moderne se trouve dans mon poème « The sun greets the morning ». C’est un mélange avec les références de Yousouf et Zoulaikha du poète perse qui s’appelle Djami. Pour une interpretation complète, je vous demande de lire mon blog en anglais.

Finalement, le livre parle aussi de la philosophie. Les références de grands philosophes (Butterfly dream) sont comprimer sous forme de poèmes, tout comme les grandes questions comme des questions de la vie (What about life?), de l’avenir et de l’inconnu (Unknown tomorrow) et de notre espace (Beyond the space, beyond the time). Le livre contient beaucoup d’émotions : joie et plaisir, nostalgie et tristesse, être amoureux et être seule et des questions qui nous faisons pensifs.

Contenu:

 

Une liste complète est disponible dans mon blog anglais.

Où peux-j’achèter le livre?

Mon receuil de poèmes est un livre numérique. Vous pouvez le télécharger sur votre lecteur, portable ou ordinateur. Si vous le téléchargez sur votre ordinateur, vous avez besoin d’une programme qui supporte l’utilisation de ce fichier.

Details:

Timo Schmitz: Treasure in my mind

Langue: Anglais

Date de publication: 23 novembre 2013

Éditeur: epubli GmbH

ISBN: 9783844271935

Timo Schmitz, le 25 mars 2014

en français, le 22 juin 2014

Recueil de poèmes: For better and for worse

Mots-clefs

, , , ,

for better and for worse

Mon recueil de poèmes “For better and for worse – Acollection of poems“ (epubli GmbH, Berlin 2013: ISBN 9783844262223) a été publier en juillet 2013. Ce livre en anglais provoque directement avec son titre. En anglais, on dit normalement « for better or for worse » quand on se marie, comme on dit en français « pour le meilleur et pour le pire ». On voie qu’en français on dit qu’on doit être ensemble dans les bon moments et dans les mauvais. On veut éxprimer une cohérence ! Mais en anglais on dit « pour le meilleur OU le pire ». Cela peut éxpliquer que tout va bien ou tout va mal. Mais c’est un fait qu’il y a les bons et les mauvais. Ces deux se syncretiser ! Il n’ya pas seulement le bon ou le mal. Alors, c’était une introduction du titre de ce livre.

 

Maintenant, je veux présénter les sujets. Comme le jeu de mots dans le titre, ce livre contient beaucoup de jeux de mots, comme dans le poème “Thou art my sweetest seasonal memory“. Le titre de ce livre est écrit en anglis de l’époque de Shakespeare. Un locuteur natif ou une locutrice native au XXIème siècle pense peut-être que ce titre est vraiment absurde. Oui, c’est vrai ! Mais c’est pas une mauvaise imitation de l’anglais de Shakespeare, parce que le style n’est pas cohérent. C’est un bon exemple qui pointe la fragilité des langues. Le poème utilise les mots vieux en combination avec des mots modernes. Le style passé s’unit avec le slang moderne. Le résultat est absurde et surréal. Les temps changent – les styles changent aussi!

 

Et parler du temps, vous ne pensez pas que c’est très bizarre que j’ai écrit des poèmes de juillet en avril ? Si vous avez lu le livre, vous savez que ce n’est pas vraiment bizarre. Oui, le juillet c’est mon mois préféré, mais c’est plus que juste mon mois préféré. Pourquoi? Vous pouvez trouver la solution soi-même. Ce mois est régardé comme un personnge-clé. Quand on lit les poèmes on oublie qu’on parle d’un mois. Ce mois est comme une femme vivante !

 

Tous les poèmes sont indépendent, mais on peut trouver des rélations entre les poèmes. Vous pouvez le lire, comme vous voulez ! Mon recueil ne contient pas que les poèmes de juillet, mais éxpose beaucoup de thèmes. Le receuil s’agit de l’amour, particulièrement de l’amour triste avec ses facettes, et plus que l’amour. Il s’agit de la beauté (“My pretty July“), d’évenescence (“July is back“), du courage et changement (“10 minutes before my confession“/ “10 minutes after my confession“), de l’éspoir (“Hope“), de la connaissance de soi-même (“Confession to myself“), de l’amitié étroite et de la critique aux résaux sociales (“True friendship“), de la simulation des émotions (“Fake Facade“) et de la peur d’échec (“Ocean of love“), particulièrement la peur de se noyer et couler comme des bâteaux (“Painful love from two sides“).

En plus, il s’agit de la déformation de la réalité (“Reality“) et la question d’avoir conscience de quoi. Qu’est-ce qu’on sait vraiment et qu’est-ce qu’on croit qu’on sait vraiment (“Confusion“). C’est une différence ! Nous subissons le douleur dans quelques situations, mis nous considérons pas des alternatives. Alors, nous pouvons réflechir ? (“Next station: No sorrow“, “A refusal can be a chance“).Un autre sujet c’est un nouveau départ („New start“).

 

Le livre ne contient que les poèmes, mais aussi quelques histoires breves. Dans l’histoire “Cold Spring“, un homme s’assoie sur un banc. Il est triste et éxplique ses émotions. Mais il sort quand quelqu’un lui demande de son émotion.

Ces histoires peuvent nous animer de réflechir.

 

Description du produit (en anglais) :

 

This book contains a collection of poems, short stories and thoughts covering a writing period of one year, showing happy and romantic moments, but mostly desperated love. In a certain way it also considers human balance and indirectly deals with ideas and social critics about human relationships and treatment.

 

Où est-ce que je peux acheter ce livre?

 

Mon receuil de poèmes es tun livre numérique. Vous pouvez le télécharger sur votre lecteur, portable ou ordinateur. Si vous le téléchargez sur votre ordinateur, vous avez besoin d’une programme qui supporte l’utilisation de ce fichier.

 

Details:

 

Timo Schmitz: For better and for worse – A collection of poems

Langue: Anglais

Date de publication: 24 juillet 2013

Éditeur: epubli GmbH

ISBN: 9783844262223

 

Si vous êtes intérésser dans mon style avant acheter ce livre, vous pouvez cliquer mon site anglais. Le site contient quelques poèmes.

 

Timo Schmitz, en français le 27 mai 2014

(la version allemande qui est le fondement : le 07 mars 2014)